JAPON


Une sacrée page d'histoire que nous vivons là. Nous, bien moins que d'autres...
C'est par l’initiative du Café Salé que j'ai gribouillé mon message au Japon. Un geste dérisoire.
Mais espérons la force du battement d'ailes de papillon aussi vraie que le dit la légende. Gizmo m'a soufflé qu'il regrettait de ne pas savoir dessiner ; je lui ai suggéré de se faufiler dans l'ombre de ma main.
Le contexte de ce dessin est ici! Et dans le pacifique...

9 commentaires:

Jonathan Lankry a dit…

Ton hommage est magnifique !

mood a dit…

Merci! Mais il n'a pas été choisi. Trop gore parait-il, même si les rivières de sang ne manquent pas dans ce qui a déjà été sélectionné. C'est bien la première fois que j'arrive à faire du "trop gore", faut que j'appelle 2-3 potes qui vont bien se marrer...

guiz a dit…

Oh merde, c'est pas cool ça. Je ne le trouve pas gore pourtant... plutôt poétique. C'est dommage qu'ils ne l'aient pas accepté. Merci quand même!

aurelienpolice a dit…

Je la trouve très réussie et, à mon sens, le critère "Gore" est clairement en dehors des clous.

Reyhan a dit…

C'est Superbe Maud , à quand le livre d'illustrations -_^ !!!
Bises

Anonyme a dit…

Dérisoire, mais geste tout de même... j'ai beau le regarder longuement et essayer de tourner le moniteur dans tous les sens, je n'y vois que douceur et... espoir.
J'aime. Beaucoup.

mood a dit…

Cet anonyme ne me parait inconnu... merci à toi.

C. a dit…

Salut, je suis tombée par pur hasard ici. J'etais en train de chercher des illus' en faisant mes devoirs, et je tombe ici. Et je kiffe. Et j'me dis que j'aimerai plus tard, m'épanouir autant que toi dans l'art. En tout cas, ton boulot est très agréable a regarder, bonne conitnuation a toi.

mood a dit…

Voilà que j'inspire la future concurrence. :)
Si je peux te donner un conseil multiple jeune padawan: ouvre ton esprit, voyage si tu le peux, tant que tu peux, lis, beaucoup et va tout bêtement à l'école, c'est con (surtout en ce moment) mais profite tant que c'est gratuit, car ça ouvre encore beaucoup de portes...
ça pue le conseil à deux bals de vieux con, mais n'empêche voilà.